Études et recherches Archives - Page 4 sur 4 - Familles en affaires

Les familles en affaires : diversités et similitudes

Par Denise Paré-Julien

 

Les entreprises familiales œuvrent dans autant de secteurs d’activités que les entreprises non familiales, leur chiffre d’affaires varie grandement tout comme le nombre de leurs employés. Elles font également face aux mêmes défis que les autres entreprises, tels que la concurrence, l’innovation, la mondialisation des marchés et la continuité.

Quel est donc le dénominateur commun des entreprises familiales?

Évidemment, c’est la famille, mais plus précisément, l’effet familial (Family Effect). Cet effet peut être à la fois un élément positif et un élément négatif, car les entreprises familiales ont les défauts de leurs qualités.

Ce point commun fait partie intégrante de l’équation des familles en affaires ou des entreprises familiales, mais il cache aussi une source de complexité et de diversité. Toutes les familles se distinguent par leur forme, leur culture, leurs valeurs et même leur définition. Certaines familles favorisent l’inclusion alors que d’autres privilégient le lien de sang, la descendance directe.

Malgré ces diversités, les familles en affaires partagent les mêmes défis : le maintien de l’harmonie familiale, la prospérité de l’entreprise et la satisfaction des aspirations personnelles de tous les membres de la famille. Mais elles ont toutes une façon unique de gérer l’équilibre entre la famille et l’entreprise, et leur approche est principalement influencée par leur culture, leurs valeurs et leurs croyances.

La résilience des familles en affaires dépend en grande partie de la cohésion de la famille, de la qualité de la communication et, de plus en plus, nous constatons l’importance des relations intergénérationnelles. Démographie oblige, nombreuses sont les entreprises qui évoluent dans un contexte multigénérationnel, et ce, pendant des décennies.

Toutes les familles en affaires peuvent bénéficier des expériences et des connaissances de leurs pairs. C’est souvent en partageant leurs histoires, leurs échecs et leurs réussites que les membres des familles an affaires constatent que leur réalité n’est pas si différente de celle des autres et qu’il y a de l’espoir pour assurer la continuité.

2020-11-03T16:10:23-05:00mars 7 2016|Études et recherches|

L’effet familial

Par Denise Paré-Julien

 

Dans le monde de l’entrepreneuriat, la variable « famille » est, souvent considérée comme un élément négatif. Toutefois, les études démontrent que l’aspect familial a, au contraire, un effet positif. Ainsi, dans le livre Réussir dans la durée, Danny Miller et Isabelle Le Breton-Miller montrent que les caractéristiques qui ont longtemps été considérées comme des faiblesses des entreprises familiales (stratégies stables, culture de clan, mandats à vie) ont plutôt procuré des avantages concurrentiels à de nombreuses familles.

Voici quelques éléments positifs attribuables à l’effet familial.

  • Les familles en affaires ont tendance à avoir une vision à long terme, qui leur donne souvent un avantage compétitif.
  • Les entreprises familiales semblent avoir un caractère indépendant qui ne se plie pas aux nouvelles modes, mais qui ne freine en rien leur propension à l’innovation.
  • Les familles en affaires ont des relations d’affaires étonnamment stables et elles favorisent souvent d’autres familles en affaires comme partenaires d’affaires.
  • Leur présence dans la communauté, notamment lorsqu’elles sont loin des centres urbains, leur confère un statut particulier qui contribue à leur image de bon citoyen.
  • Les entreprises familiales ont souvent une structure décisionnelle qui leur permet de réagir rapidement et de saisir les occasions d’affaires, en plus d’avoir accès à des capitaux familiaux pour réaliser de nouveaux projets.
  • Les membres de la famille acquièrent au quotidien une connaissance intrinsèque de l’entreprise et partagent des préoccupations constantes face aux défis, aux priorités et aux exigences de l’entreprise.

Les entreprises familiales doivent toutefois composer avec les difficultés propres à leurs caractéristiques, comme les conflits familiaux, le maintien de l’équilibre entre les besoins de la famille et les exigences de l’entreprise, les enjeux liés à la structure de propriété et l’harmonisation d’un contexte de plus en plus multigénérationnel.

2020-11-03T16:10:55-05:00mars 7 2016|Études et recherches|

Nouvelles tendances

Par Denise Paré-Julien

 

Depuis quelques années, de nouvelles tendances touchant les entreprises familiales émergent. En voici un aperçu.

1. Reconnaissance du domaine d’étude
L’étude des entreprises familiales est un domaine de plus en plus reconnu. Le nombre de cours, de recherches et de publications sur les entreprises familiales ne cesse d’augmenter.

2. Augmentation du nombre de professionnels
Un nombre grandissant de professionnels, initiés aux réalités propres aux entreprises familiales, offrent des outils et des modèles qui aident les familles en affaires à perdurer dans un environnement harmonieux.

3. Reconnaissance de l’entreprise familiale comme une structure organisationnelle viable et compétitive

De moins en moins perçues comme des entités marginales et dysfonctionnelles, les entreprises familiales regagnent leurs lettres de noblesse.

4. Actionnariat multigénérationnel

L’augmentation de l’espérance de vie, l’ouverture de la communication, les changements dans le cycle de vie active, la nouvelle composition des familles et le renouvellement des produits financiers ont des répercussions sur l’actionnariat, qui a tendance à être partagé entre plusieurs générations d’une même famille.

5. Augmentation des gestionnaires non familiaux
Que se soit pour compenser le manque de compétences des membres de la famille, pour faire le pont entre les générations ou pour professionnaliser l’entreprise, les entreprises familiales acceptent de plus en plus de recruter des talents externes.

6. Formation des nouvelles générations dans des pays étrangers
La génération montante est de plus en plus éduquée, souvent à l’extérieur du pays. Le choc de l’éducation vient amplifier le choc des générations, surtout lorsque la formation n’est pas une priorité pour les générations plus âgées.

7. Intensification du rôle des femmes

Les femmes prennent de plus en plus de place dans les organisations, y compris dans les entreprises familiales où elles occupent de plus en plus des rôles de premier plan.

2020-11-03T16:11:37-05:00mars 3 2016|Études et recherches|
Aller en haut