Par Catherine S Beaucage, Conseillère en management chez Coboom

Dans l’article sur l’intrapreneuriat présenté dans la dernière infolettre de Familles en affaires, nous avons discuté de l’intrapreneuriat et l’avons présenté comme un concept triplement bénéfique pour les entreprises familiales.

En effet, la littérature nous présente l’intrapreneuriat comme une action « gagnante » tant pour la famille, l’entreprise, que pour le patrimoine. Parmi les grands avantages, nous pouvons rappeler que l’intrapreneuriat :

  • Permet le développement de nouvelles compétences chez la génération montante, souvent plus pratiques que celles apprises sur les bancs d’école
  • Permet à la génération montante de se familiariser avec les rouages de l’entreprise tout en leur donnant la chance de réaliser leurs aspirations entrepreneuriales
  • Favorise la croissance et la continuité de l’entreprise en lui amenant une dose d’innovation et de nouveauté
  • Favorise un rapprochement des membres de la famille et des générations
  • Participe à la croissance et à la diversification du patrimoine de l’entreprise familiale [1]

Récemment, chez Coboom, nous avons eu le plaisir d’accompagner l’entreprise Rexfab dans le cadre de leur planification stratégique et dans l’implantation de quelques-uns de leurs projets. Cette entreprise de Sherbrooke qui œuvre dans le domaine de la boulangerie industrielle est une vraie histoire de repreneuriat. C’est en 2008 que Pierre Meunier et Michel Auger ont acquis Rexfab. Aujourd’hui, l’histoire se poursuit : Louis-Bernard, le fils de Pierre, se prépare tranquillement à reprendre l’entreprise !

C’est en prenant de leurs nouvelles que nous avons eu le plaisir d’apprendre que Louis-Bernard avait décidé de prendre en charge des projets hautement stratégiques pour l’entreprise. La culture intrapreneuriale est donc bien en place chez Rexfab!

J’étais curieuse de venir corroborer la littérature sur l’intrapreneuriat avec la réalité des entrepreneur/repreneurs qui la vivent. Je me suis donc entretenue avec Louis-Bernard afin de savoir ce que cette expérience intrapreneuriale lui apporte concrètement en tant que relève :

Pourquoi il était important pour toi de t’impliquer dans l’entreprise tout en finissant tes études?

 Je souhaitais augmenter mon bagage d’expérience plus rapidement que ce que les bancs d’école me permettaient de faire. J’ai donc pu, à travers mes travaux scolaires, appliquer les concepts que je voyais et que je vivais dans l’entreprise. La qualité de mes travaux d’université augmentant, j’ai pu faire valoir mes compétences et mon désir de m’impliquer sérieusement dans l’entreprise auprès de mes collègues chez Rexfab.

Peux-tu me donner plus de détails sur ton projet actuel?

Je travaille sur l’implantation du Lean chez Rexfab. C’était un des projets issu de notre dernière planification stratégique. Ça implique beaucoup de choses, telles que l’implantation d’indicateurs de performance (KPI) et la cartographie de l’ensemble des processus de l’entreprise. Nous avons l’objectif de devenir une entreprise numérique, c’est donc la trame de fond de ce projet. Parallèlement à ça, j’assiste aussi ma collègue dans le développement d’une nouvelle structure budgétaire.  

Qu’est-ce que ce projet t’apporte en tant que future relève chez Rexfab?

Premièrement, ce projet est un bon défi! Il me permet d’augmenter ma confiance tout en prouvant aux autres que j’ai bel et bien ma place au sein de l’entreprise. Je suis aussi amené à travailler en étroite collaboration avec la direction et les employés. On développe ainsi notre esprit d’équipe et notre capacité à travailler ensemble. Le travail d’équipe est super important, car on ne peut pas tout faire seul. Il faut donc apprendre à maximiser les forces de chacun.

Cet échange nous permet donc de réaliser que l’écart entre la recherche et la réalité que vivent les entrepreneurs n’est pas si grand que ça, bien au contraire! La recherche est essentielle au développement d’outils qui nous permettent, en tant que professionnels ou académiques, de mieux accompagner les familles en affaires et les entrepreneurs.

Justement, suite à la publication du dernier article, Louis-Bernard m’a écrit ces quelques mots que je trouvais intéressant de vous laisser en guise de conclusion:

“Bonjour Catherine, je viens d’aller lire le texte que tu as rédigé (paru dans l’infolettre de Famille en affaires). C’est vraiment intéressant et ça donne un portrait juste de ce que je vis.”
Louis-Benard Meunier

 [1] Pour connaître tous les avantages, allez lire l’article: https://famillesenaffaires.hec.ca/2017/08/10/lintrapreneuriat-comme-processus-dintegration-une-situation-gagnante-pour-lentreprise-familiale-dans-son-ensemble/