Maxime Boyer, Vice-président Développement Organisationnel, GloboCam

Les histoires de relève, où la génération montante évolue dans l’entreprise familiale pendant plusieurs années avant d’en prendre la direction, sont souvent les histoires mises de l’avant.

Toutefois, il peut arriver qu’un membre de la famille décide de revenir dans l’entreprise familiale alors qu’il n’y était pas prédestiné, et que son cheminement professionnel était tout autre. C’est ce que nous appelons les repreneurs inattendus. Au mois d’août 2018 dernier, l’Infolettre Familles en affaires proposait une entrevue avec Marie-Christine Chalus-Sauvannet, Professeur des Universités à l’IAE Lyon School of Management, experte à ce sujet.

Ces repreneurs inattendus sont des enfants/repreneurs qui, au début de leur vie active, se sont éloignés de l’entreprise familiale en entreprenant une carrière à l’extérieur de celle-ci. À la mi-temps de leur vie, alors qu’ils sont âgés entre 35-45 ans, ces repreneurs inattendus décident de revenir vers l’entreprise familiale pour en prendre les rênes.

Pour faire suite aux apprentissages réalisés grâce aux recherche de Mme Chalus-Sauvannet, Familles en affaires a rencontré un repreneur inattendu, Maxime Boyer, repreneur inattendu de GloboCam, et Vice-président Développement Organisationnel, question de faire les liens avec la réalité!

1- Quels ont été les éléments déclencheurs de cette reprise inattendue?

2- Est-ce que ta crédibilité et ton leadership sont maintenant établis?

3- Avez-vous établis un plan de transfert?

4- Comment faire pour s’assurer de prendre la bonne décision?

5- Quels sont les défis liés au fait de joindre tardivement l’entreprise?

En savoir plus au sujet de Maxime Boyer