Le « repreneuriat » (contraction de « reprendre » et « entrepreneuriat ») fait référence au projet de reprendre l’entreprise avec une optique entrepreneuriale : prendre en charge de nouveaux défis; mettre en place des projets novateurs; détecter, créer et exploiter des occasions d’affaires inattendues; donner de l’impulsion à l’entreprise qui a été reprise. Le repreneuriat est donc lié à la création de valeur, à l’innovation et à la prise de risques. Le témoignage de Norman John Hébert est très révélateur de cette notion, et ce, de génération en génération au sein de la famille.

L’histoire de la naissance et de la continuité de l’entreprise familiale Park Avenue, telle que racontée par Norman John, révèle l’ouverture des relayeurs de 1ère et de 2ième génération aux idées innovantes du repreneur. À l’écoute et à l’affût des tendances de leur industrie, les Hébert n’ont jamais hésité à aller de l’avant et à faire les ajustements requis pour s’adapter et se régénérer comme entreprise. Encore aujourd’hui, ils cultivent l’agilité et l’adaptabilité, plus que nécessaire aux grands défis d’un environnement qui s’annonce turbulent dans le secteur de l’automobile.

Le repreneuriat familial se vit généralement selon 4 grandes phases : l’incubation; la sélection des repreneurs et l’intégration; le règne conjoint; et enfin, la prise en charge du leadership du/des repreneurs et la transition de rôle du dirigeant sortant. Et pour que ce processus se mette en place, la volonté du relayeur doit être manifeste, et l’intérêt du/des repreneurs doit être clairement exprimé. Le récit du repreneuriat de la famille Hébert démontre clairement ces passages, et les moments clés associés. La planification du passage à la prochaine génération, la préparation du repreneur, et l’accompagnement sont des facteurs clés du succès connu jusqu’à présent.

Également, une grande importance est accordée à la communication familiale, via des structures formelles, tant pour l’entreprise que la famille; les bons sujets discutés dans les bons forums. Cela demeure un élément fondamental à la réussite du passage à la prochaine génération!

Norman John et son père vivent actuellement la phase du règne conjoint, la plus longue et la plus complexe du processus…tout comme la plus stimulante et créatrice…Et, du fait qu’ils sont conscients des défis reliés au passage à la prochaine génération, qu’ils y font face en communiquant sainement, et qu’ils sont accompagnés, ils ont toutes les chances d’assurer la continuité de l’organisation, et la pérennité du patrimoine familial.