Le lundi 20 février dernier, le Centre des Familles en Affaires, en partenariat avec l’École des dirigeants de HEC Montréal, lançait sa formation Entrepreneuriat familial: réussir la continuité de l’entreprise.

D’une durée de cinq jours, ce cours aborde les enjeux relatifs à la continuité des entreprises familiales. Il aide plus particulièrement la génération montante à développer ses compétences et son leadership pour s’épanouir dans l’entreprise familiale.

Cette première journée de cours fût clôturée par un 5@7 où Alain Chalifoux, de la Laiterie Chalifoux — notamment connue pour les produits Riviera — a parlé de la pertinence d’un tel cours, mais aussi de l’importance de la famille dans le processus de continuité de l’entreprise.

« On a failli ne pas avoir de 4e génération » – Alain Chalifoux

M. Chalifoux a expliqué son parcours et les difficultés du transfert, principalement dû à une méconnaissance des façons de faire, mais aussi à la trop grande bonté de son père qui voulait que tout le monde soit sur un même pied d’égalité. Impossible ! Comme le disait M. Chalifoux, chaque personne est unique, avec ses forces et ses faiblesses, il est donc néfaste pour l’entreprise familiale de ne pas faire de différences entre les repreneurs. Le rôle, le titre et le salaire doivent refléter les compétences et non le lien familial.

Il est aussi essentiel, selon lui, d’entamer le processus de transfert très tôt. Il faut que la génération senior ait assez d’énergie tout au long du processus pour que le transfert se fasse avec efficacité.

Enfin, le conseil de famille est tout autant, si ce n’est plus, vital dans une entreprise familiale, et ce, pour trois raisons. La première est la continuité de l’information. M. Chalifoux a créé son entreprise avant de reprendre la Laiterie Chalifoux, il lui manque donc plusieurs années de connaissances sur l’entreprise. Heureusement, sa cousine, avec qui il a repris l’entreprise, a toujours travaillé dans la laiterie, ils se complètent donc, mais il n’en demeure pas moins qu’un conseil de famille aurait permis de savoir ce qui se passait au quotidien dans l’entreprise. La deuxième est que le conseil de famille permet aussi de ne pas laisser les choses s’envenimer entre les membres de la famille. C’est le lieu où l’on parle de ses opinions et de son ressenti, en plus des stratégies d’affaires. « Travailler dans une entreprise familiale et après ça, toutes les entreprises vous sembleront faciles à gérer ». Finalement, un conseil de famille permet d’impliquer beaucoup plus tôt la génération montante. Ils ont accès au cœur de l’entreprise, peuvent poser des questions, comprendre ce qui se passe et s’imprégner de la culture de l’entreprise familiale plus facilement.

« Faites confiance à la génération future » – Alain Chalifoux

M. Chalifoux a raconté l’histoire de la Laiterie Chalifoux et de la manière dont chaque génération a amélioré l’entreprise familiale. Selon lui, la génération senior a souvent peur que le la génération montante change l’entreprise au complet et ne comprend pas forcément la nouvelle vision proposée. Or, la beauté d’une entreprise familiale est justement l’amélioration par les générations ! Il ne faut surtout pas être jaloux de la génération d’après, au contraire, le repreneur a souvent à cœur d’amener l’entreprise encore plus loin. Surtout, s’ils sont étudiés ou travaillés ailleurs, cela apporte un vent de fraîcheur et de nouveauté, alors que la génération sénior est dans une certaine routine qui l’empêche de voir toutes les possibilités pour l’entreprise.

« Ce cours m’a changé » – Alain Chalifoux

Fier ambassadeur, M. Chalifoux estime que ce cours et HEC Montréal lui ont énormément apporté, tant sur les connaissances que les relations qu’il a créées, étant encore en contact avec les personnes de sa cohorte.

Le cours Entrepreneuriat familial : Réussir la continuité de l’entreprise permet de mieux comprendre réellement le processus continuité en entreprise familiale et offre des outils et une structure adaptée à la réalité des entreprises familiales. C’est, selon lui, ce qui fait défaut souvent aux entreprises familiales. Elles ne pensent pas assez ni à la continuité de l’entreprise ni à l’organisation de l’entreprise. Instaurer des structures est pourtant essentiel et c’est pourquoi des cours comme celui-ci sont importants, a-t-il rappelé.

Vous l’aurez compris, M. Chalifoux est convaincu par cette formation, et on espère que vous serez les prochains à l’être !